Guide d’achat sur les gants chauffant moto

Pour protéger ses mains durant les temps trop froids lorsque l’on est un motocycliste, il est possible de recourir au port du gant chauffant de moto. C’est l’accessoire idéal pour empêcher les mains de se crisper et de pouvoir manier facilement la moto comme il faut. Il est mis en vente par un bon nombre de marques dans le commerce. Celles-ci proposent une diversité de modèles avec de multiples particularités. Ainsi, choisir un modèle adapté à ses besoins peut être parfois très difficile. Il faudra alors s’appuyer sur certains paramètres pour opter pour quelque chose de convenable. Ce guide est à suivre absolument afin de choisir un modèle 100 % satisfaisant.

Comment se présente le gant chauffant de moto ?

Comme son nom l’indique, c’est un équipement destiné essentiellement aux motocyclistes et dont la principale fonction est de les protéger du froid. Cet accessoire est essentiellement conçu avec une technologie de chauffage intégrée qui sert à partager la chaleur sur les mains en partant du poignet aux bouts des doigts.

Très souvent, cette protection est dotée d’un assemblage de fils de courant qui permet à cette dernière de fonctionner lorsqu’elle est connectée à un dispositif électrique. Certains modèles portent des batteries qui permettent un fonctionnement autonome sans qu’on ait besoin de les brancher sur un secteur avant qu’ils ne réchauffent la main dans son intégralité.

De façon générale, le gant chauffant de moto est une innovation réalisée dans divers tissus à la fois. La plupart des propositions du marché utilisent les matériaux épais et doux tels que le polaire, la toison pour l’intérieur de l’équipement ainsi que des matières étanches et imperméables comme la microfibre, le polyester, le cuir, le néoprène pour sa partie externe. Ce qui leur permet d’être efficaces pour bien protéger à tout moment.

Comment choisir son gant chauffant de moto ?

Étant donné que cet accessoire est confectionné en une multitude de modèles, pour faire un choix utile et qui puisse être parfaitement convenable, il faut toujours se baser sur les critères détaillés ci-dessous au cours de l’achat de ce dernier.

Le modèle du gant

Cet équipement est présenté dans le commerce avec trois différents dispositifs de fonctionnement. Certains sont dotés de systèmes à fil, d’autres sont non filaires et les troisièmes types de gant chauffant de moto portent les deux dispositifs à la fois. Chacun de ses modèles ont leurs bons côtés. Pour faire son choix, il faudra prendre en considération les distances que l’on parcourt de façon habituelle.

Les modèles filaires sont vendus avec un câble qui est à installer sur la batterie de l’engin pour son alimentation. Ils ont une autonomie sans aucune limite dès qu’ils sont branchés. Ainsi, ils sont mieux indiqués pour les trajets un peu trop longs. Cependant, ce qui n’est pas très encourageant chez ces modèles de gant chauffant de moto, c’est qu’ils ne permettent pas une trop grande mobilité. Il faudra retirer leurs câbles avant de pouvoir descendre de la moto. Ce qui peut être gênant quelques fois.

Contraire aux gants à fils, les modèles non filaires sont beaucoup plus autonomes. Ils portent une batterie qui doit être chargée à partir d’une prise électrique avant chaque voyage. Ceux-ci ne sont équipés d’aucun câble qui pourrait gêner le conducteur. Mais leur autonomie ne peut couvrir souvent que 3 à 7 h. Ce qui n’est pas très arrangeant pour d’importantes distances. Ils risqueraient de s’éteindre une fois leur batterie épuisée.

Les modèles de gant chauffant de moto avec un système mixte sont les meilleurs puisqu’ils donnent le choix aux utilisateurs d’utiliser soit la batterie de l’équipement pour les trajets qui ne sont pas assez longs ou celle de la moto pour les grands trajets. Toutefois, ils sont un peu coûteux. C’est ce qui pourrait un peu retenir les consommateurs.

Son autonomie

Il faut être assez regardant sur ce critère surtout en ce qui concerne les gants non filaires. C’est un élément très important puisque c’est cela qui déterminera le temps de marche de ces derniers. Les marques proposent différentes performances en termes d’autonomie pour le gant chauffant de moto.

Toutefois, il faut garder à l’esprit que celles-ci ne peuvent pas aller au-delà de 7 h au plus. Généralement, toutes les informations relatives à ce paramètre sont renseignées sur la fiche d’utilisation de l’équipement. Il faut prendre connaissance de cela pour un bon choix.

Son mode de chauffage

Ce gant de protection pour motocycliste est proposé avec plusieurs technologies de chauffe pour des expériences variées. Certains offrent un fonctionnement classique qui ne permet qu’une chauffe à 3 niveaux seulement sans rien de plus. Ils sont à régler manuellement. Il existe aussi des modèles intelligents qui utilisent un système automatisé pour la régulation de la température.

Ces derniers changent tous seuls sans nécessité de les manipuler le degré de chauffe selon la température ambiante. De tels modèles ont en général plusieurs autres fonctions (mise en marche automatique du gant chauffant de moto, un bouton pour l’activation de la paire de protection…).              Chacun devra choisir le système de chauffe qui pourra lui être assez simple d’utilisation.

Son confort

Étant donné que l’accessoire sera porté durant un certain temps, il faut qu’il soit le plus confortable possible. Pour cela, il est important que la chaleur qu’il fournit soit assez agréable à supporter. Elle doit atteindre toutes les zones de la main et en plus, il faut que cela se fasse de manière uniforme.

Il est essentiel aussi que l’intensité de chauffe du gant chauffant de moto puisse être supportable à tout moment. Par conséquent, il faut choisir les modèles adaptés pour chaque saison. Ceux qui conviennent pour la période hivernale ont évidemment une plus grande puissance de chauffe. Il ne faut pas hésiter à demander conseil à son vendeur.

Ses matériaux de confection

C’est le matériau utilisé pour confection la protection qui déterminera sa durabilité. C’est la qualité de la matière qu’il faut contrôler ici. Il est capital que celle-ci soit assez haut de gamme, étanche et respirant afin de pouvoir bien manier les manches de l’engin avec.

Bien souvent, la toison ainsi que le polaire sont parfaits pour la partie interne du gant chauffant de moto. Pour le revêtement extérieur de l’accessoire, il vaut mieux privilégier un textile imperméable notamment le cuir, le néoprène, etc. Cela aidera à empêcher la pluie, la neige, la rosée de s’infiltrer dans la protection une fois sur la route.

Son design

Les fabricants mettent à disposition de multiples designs pour cet accessoire. Ce qui est recommandé ici, c’est de préférer les styles assez couvrants qui seront capables de garder les mains bien au chaud, mais en même temps qui pourront empêcher les égratignures lorsque le motocycliste tombe. Il y a des modèles de gant chauffant de moto disposant de coques pour protéger la paume et les phalanges. Ils sont les meilleurs en termes de sécurité.

Sa taille

L’on peut trouver une panoplie de tailles pour cet équipement (M, L, XL, 2 XL, 3 XL, etc.). Ainsi, peu importe sa morphologie, chaque pourra en avoir pour son compte. Les gants ne doivent jamais être pris trop amples ou trop serrés. Ils doivent être sur-mesure pour être confortables et permettre une manipulation sans difficulté de sa moto. Il est possible de faire des essais sur place avant d’acheter.

Son prix

Le coût du gant pour moto chauffant n’est pas le même chez tous les vendeurs. La plupart du temps, son prix dépend de sa matière de réalisation, de ses performances, ainsi que de ses fonctionnalités. Pour ne pas l’avoir trop cher, réaliser un comparatif est nécessaire.

Vous aimerez aussi :